Datalogic installe d’importants équipements de suivi des bagages alors que les projets décollent dans les aéroports du monde entier

Bologne, 14 février 2013 – Datalogic a annoncé tout un ensemble de nouveaux projets de traitement automatisé des bagages dans des terminaux d’aéroports nouvellement construits à travers le monde, en particulier dans les pays émergents.

Datalogic est un pionnier et un précurseur dans l’adoption des solutions d’identification pour le traitement des bagages, pour avoir installé le premier lecteur d’étiquettes automatique au monde à l’aéroport de Milan Linate en 1984. Disposant d’ores et déjà de systèmes en service dans plus de 100 aéroports à travers le monde, Datalogic renforce encore sa position de leader sur ce secteur avec la récente livraison de nouveaux systèmes de traitement des bagages (STB) à différents aéroports : Calcutta (Inde), Bogota (Colombie), Dubaï et Lodz (Pologne). En outre, Datalogic détient un important carnet de commande pour l’équipement des nouveaux terminaux aéroportuaires construits à Djeddah (Arabie Saoudite), Saint-Pétersbourg (Russie), Dubaï, Oman, Bangalore (Inde), plus un projet récemment remporté à l’aéroport de Bali (Indonésie).

«Ces déploiements réussis, aujourd’hui, s’articulent autour des solutions Datalogic destinées aux tout nouveaux aéroports qui installent des systèmes neufs de traitement des bagages (tri et acheminement) entièrement automatisés, explique Mauro Sacchetto, Directeur Général de Datalogic. « Les aéroports exploitent pleinement les avantages de la solution tunnel de Datalogic qui propose des postes de lecture omnidirectionnels adaptables aux besoins spécifiques de l’aéroport».

La solution STB offrant un mode opératoire standard, l’enveloppe lecture est toujours la même, d’où une grande facilité de manutention et d’installation pour les autorités aéroportuaires. Le système présente en outre une fiabilité optimale, axée sur la vitesse de lecture et le bon fonctionnement, et fournit des statistiques de façon à pouvoir surveiller le rendement en temps réel. En outre, tous les composants Datalogic inhérents à la solution de traitement des bagages sont extrêmement robustes et conçus pour fonctionner en environnements difficiles, aussi bien par températures extrêmes (élevées ou basses) qu’en zone très humide et poussiéreuse. L’un de ces matériels, le lecteur de code-barres industriel DS8100A, est un modèle laser linéaire conçu pour répondre aux besoins de tri dans le secteur Transport & Logistique ; il est parfait pour les applications aéroportuaires.

Chaque tunnel de lecture consiste en 8 super-scanners constitués de 4 scanners linéaires et de 4 scanners omnidirectionnels. Les postes de lecture omnidirectionnels sont équipés de scanners laser à faisceaux croisés et de quatre scanners temps-réel combinés à un contrôleur de système. Grâce à la technologie brevetée Packtrack™, le suivi de chaque bagage unitaire est assuré par l’affectation garantie d’un code correct, y compris en cas d’objets très proches les uns des autres. Ainsi, la solution STB est parfaitement adaptée aux dernières technologies de tri-bagage automatique. Des lecteurs de code-barres industriels fixes lisent les étiquettes apposées sur les bagages dans les dispositifs d’identification et de tri automatiques (4000 bagages à l’heure).

Hormis le traitement des bagages, Datalogic est également présent dans d’autres applications aéroportuaires comme, par exemple, les solutions de contrôle d’accès et d’enregistrement. Parmi ses références, figure une solution de contrôle d’accès aux portiques de sécurité en zone d’embarquement à l’aéroport de Bologne (Italie), qui utilise le lecteur de code-barres Datalogic PowerScan PM8500 2D pour gérer quotidiennement quelque 8500 passagers aux heures de pointe en été.

Autre application, l’aéroport de Francfort-Hahn en Allemagne, qui déploie des lecteurs Datalogic Gryphon GD4400 2D permettant au personnel d’accélérer les procédures d’enregistrement et d’embarquement afin d’atteindre l’objectif que s’est fixé le transport aérien, une durée de rotation réduite à 25 minutes.